Sud-Kivu : reprise d'activités à Kamanyola, après 2 jours des manifestations publiques

Les activités ont repris, depuis mardi 4 octobre soir à Kamanyoladans le territoire de Walungu (Sud-Kivu), après deux journées très tendues avec des manifestations publiques à la suite de l’agression d’un jeune commerçant par des hommes armés. Les jeunes en colère avaient barricadé l’artère principale sur une distance de 7 kilomètres entre le pont Kamanyola et la frontière congolo-rwandaise, demandant la relève d’une nouvelle unité des FARDC qui venait d’être déployée dans ce groupement. D’après le chef local, François Matabaro Migabo, la situation a été décantée par la présence du commandant de la 33e région militaire des FARDC.

Le dernier soldat de l’unité des FARDC incriminé dans l’agression du jeune commerçant de Kamanyola s’est retiré ce mercredi dans la matinée. Cette unité a été déployée ailleurs et une nouvelle unité de l’armée l'a remplacée.

Le commandant de la 33e région militaire des FARDC au Sud-Kivu, le général Yav Ngola, a assuré en personne cette relève ; telle qu’exigée par la jeunesse de Kamanyola. Le chef de cette entité, François Matabaro Migabo, se dit satisfait. Il souhaite que cette solution apporte un soulagement face à l’insécurité grandissante à Kamanyola:

« En tout cas, la situation a repris. Les élèves sont partis à l’école. Nos mamans sont parties aux champs, et les véhicules ont commencé depuis hier soir leur mouvement comme à la normale. Donc, toute la population vaque déjà à ses occupations et n’a aucun souci ».

Une manifestation spontanée des jeunes avait provoqué une tension lundi dernier après qu’un groupe des militaires des FARDC ont été soupçonné d’avoir blessé par balles un jeune commerçant dans un quartier de Kamanyola. Les manifestants en colère avaient lynché en brulant vif l’un des militaires, attrapé pendant les échauffourées avant de barricader la route.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner