Haut-Katanga : l’UNICEF discute avec des entreprises minières sur l’amélioration des conditions des enfants impactés par l’exploitation minière

Le Fonds des Nations unies pour l’Enfance (UNICEF) et quatre entreprises minières du Haut Katanga et Lualaba ont discuté, jeudi 6 octobre à Lubumbashi, sur l’amélioration les conditions sociales des enfants dont la vie subie l’impact de l’exploitation minière dans la région. Ces entreprises sont Kamoa, Tenke Fungurume Mining, MMG et Kico. Toutes les parties ont salué cette initiative et promis de poursuivre ces échanges pour le développement des enfants.

 

Au cours de cette rencontre, les représentants des entreprises minières présentes ont expliqué chacun ce qu’ils font pour le bien des communautés qui sont autour des sites ou sont implantées leurs entreprises minières.

 

Le représentant de l’entreprise minière Kamoa, basée dans le Lualaba a démontré comment son entreprise participe dans le développement des communautés locales de Musoka Ntanda où elle est installée, en construisant des infrastructures scolaires et sanitaires qui touchent directement au bien-être des enfants.

 

Il en est de même de Tenke Fungurume mining  qui dit soutenir aussi les communautés locales dans le domaine de la santé, de la protection, de la nutrition de l’eau et de l’assainissement au Lualaba.

 

Pour MMG, basée dans le Haut-Katanga, le centre de ses interventions sociales demeure l’enfant au travers des initiatives portant sur l’éducation, la construction des écoles, l’appui aux enseignants, le programme des bourses et l’appui à l’alphabétisation des adultes.

 

« Tout cela concourt à faire sortir les enfants des sites miniers et autres endroits pour les orienter vers l’école en vue de leur épanouissement », ont indiqué ces entreprises minières.

 

L’UNICEF, organisatrice de cette rencontre, a estimé que toutes ces actions vont davantage contribuer à améliorer les conditions de vie des communautés et partant des enfants.

 

« On sait que les compagnies minières sont impliquées dans le développement communautaire. Et dans la communauté, il y a des enfants et comme le but de l’UNICEF est de faire que les enfants grandissent bien avec toutes leurs potentialités, on continue à discuter avec les compagnies minières pour voir ce qu’on peut faire ensemble pour le développement des enfants », a expliqué Julie Pharrant, chef de bureau de l’UNICF/Lubumbashi.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner