Beni : reprise des activités scolaires, après une journée de paralysie à Butuhe

Les activités scolaires ont repris, mardi 11 octobre, dans les écoles de Butuhe ( Béni), un jour après la paralysie qui y a été observée. 

Selon des sources sur place, tout est parti de l'arrestation d'un enseignant de l'école primaire Butuhe par deux policiers et trois militaires alors qu’il dispensait le cours.

Opposés à cette arrestation, les écoliers ont lancé des cris d’alerte à leurs collègues des écoles voisines pour qu’ils leur viennent en aide.

Au même instant, un militaire a tiré un coup de feu en l’air pour tenter de disperser la foule.

Cette situation a non seulement paniqué la population, croyant à une attaque des miliciens, mais aussi paralysé les activités scolaires dans cette contrée du Nord-Kivu.

Les mêmes sources révèlent que l’arrestation de cet enseignant serait liée à un conflit familial.

En début de soirée, l’incriminé a été relâché quelques heures après avoir été détenu dans un campement militaire de Butuhe.

Pour sa part, le président de la société civile du groupement Malio, Maombi Kahongya, a appelé les autorités à se saisir de cette affaire pour que justice soit faite au regard du trouble à l’ordre public, causé par ces forces de sécurité.

Radio Okapi a tenté en vain d’avoir la réaction des responsables de l’armée ou de la police à ce sujet.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner