Altine Traoré: « Le mécanisme conjoint de vérification de la CIRGL et le mécanisme ad hoc sont deux organes très proches mais distincts »

 

Le mécanisme conjoint de vérification élargi, mis en place au sein de la CIRGL depuis 2012, a pour rôle de mener des enquêtes sur les incidents sécuritaires qui impliquent les états membres de la CIRGL; alors que le mécanisme ad hoc, issu de la feuille de route de Luanda dans le cadre des bons offices du président angolais entre la RDC et le Rwanda lancé en juillet 2022, ne se concentre que sur les incidents sécuritaires entre la RDC et le Rwanda. C’est en substance, la différence entre ces deux mécanismes, expliquée par  Altine Traoré, cheffe de la section des politiques régionale et provinciale au sein de la Division politique de la MONUSCO.

Invitée de Radio Okapi ce lundi 24 octobre, cette experte de la mission onusienne a apporté cet éclairage pour dissiper une certaine confusion constatée au sein de l’opinion publique congolaise, concernant ces deux organes.

Altine Traoré s’entretient avec Honoré Misenga Kalala.

 

/sites/default/files/2022-10/09._241022-p-f-kinshasainvitacedujour_altine_traorac-00_1_web.mp3

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner