Nord-Kivu: le gouverneur militaire appelle les déplacés de Nyiragongo à l’apaisement


Le gouverneur du Nord-Kivu, lieutenant général Constant Ndima, appelle les déplacés se trouvant dans le Nyiragongo à l’apaisement. Il a lancé cet appel lors de sa visite, mercredi 2 novembre, à ces déplacés et le site où un convoi des casques bleus de la MONUSCO a été la cible d’un groupe des manifestants, à la tombée de la nuit mardi à Kanyarutshinya.

Deux véhicules ont été incendiés à quelques kilomètres au nord de Goma.

Le Numéro un de l’exécutif provincial a saisi cette occasion pour remettre un lot constitué de biscuits, d’eau et de jus de fruits à plus quarante mille déplacés qui sont déjà dans cette entité.

Le gouverneur a appelé cette population à faire montre d’un sens de responsabilité : 

« Ce n’est pas le moment de se laisser dans des distractions. Surtout les jeunes qui barricadent les routes. On parle de la MONUSCO, il y a trop de suspicions inutiles. Voyons l’essentiel ; l’ennemi qui est derrière nous. C’est-à-dire, tous les humanitaires, et même la MONUSCO, qui est aux cotés des FARDC, doivent avoir l’accès facile, pour assister la population en déplacement. Si nous ajoutons sur la liste des souffrances les intoxications, les manipulations inutiles, en tout cas, nous donnons l’occasion à l’ennemi de nous infiltrer ». 

Pour le commandant des forces adjoint de la MONUSCO, le général de division Benoît Chavanat, cet incident de Kanyarutshinya est la conséquence d’une désinformation. Il estime cependant que cet incident ne remet en cause, ni la mission, ni la capacité opérationnelle, ni la détermination de la mission à soutenir les FARDC. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner