Nord-Kivu : deux morts et une dizaine de blessés lors d’une distribution des vivres au camp des déplacés de Kanyarutshinya

 

Deux personnes sont mortes et environ quinze autres blessées dans une bousculade, jeudi 3 novembre dans la soirée, au camp de déplacés de Kanyarutshinya (Nord-Kivu) lors d’une distribution des vivres. Les victimes sont toutes des déplacés de guerre.

Il s’agit, en fait, de la toute première assistance en vivres apportée par le Gouvernement congolais aux déplacés de ce site à environ 10 kilomètres au nord du centre-ville de Goma.

Ces vivres sont arrivés jeudi 3 novembre dans l’après-midi alors que les déplacés s’impatientaient déjà depuis le début de la journée, car ils n’avaient pas de nourriture.  Apres le déchargement de la cargaison, les déplacés s’attendaient à recevoir ce jeudi même toute la quantité de vivres destinée à chaque ménage ; mais lorsque les délégués du gouvernement leur ont annoncé que l’aide serait distribuée sur deux jours, soit jeudi et vendredi, la situation a dégénérée, rapporte la societe civile.

Les déplacés qui voulaient une distribution intégrale et immédiate pour combler leurs besoins, ont forcé le passage pour récupérer ce qu’ils pouvaient.

Dans la bousculade, la police a dû intervenir au moyen des gaz lacrymogènes pour disperser la foule. 

Les sources gouvernementales de la province indiquent, ce vendredi 4 novembre, que la distribution ne reprendra qu’à l’issue de l’enquête ouverte pour établir les responsabilités de cet incident.

Le Gouvernement congolais à travers une délégation, conduite par le ministre de la Défense, arrivée à Goma jeudi 3 novembre, a envoyé un lot important des vivres pour de nombreuses familles ayant fui la guerre entre les FARDC et le M23 à Rutshuru et dans le territoire de Nyiragongo.

Cette assistance est constitué de 1250 sacs de 50 kg contenant de la farine de maïs, 50 sacs de 50 kg du sucre, 350 sacs de 25kgs du riz, et 200 cartons contenant chacun quatre bidons de 5 litres d’huile végétale.

D’après les statistiques des humanitaires, 14 000 ménages soit environ 74 000 personnes ont fui la guerre du M23 dans le territoire de Rutshuru et le nord de Nyiragongo. Ils sont repartis entre les sites de Kibati, Kanyaruchinya, Munigi, dans le Nyiragongo, et d’autres à Goma.  

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner