Nord-Kivu : retour au calme après les bombardements des positions du M23 par l'armée

Les habitants de la cité de Bunagana et du village Jomba se sont réveillés dans un calme précaire, ce mercredi 9 novembre, au lendemain des premières frappes aériennes des positions de M23 par les avions de chasse des FARDC. 

Ce mercredi dans la matinée, l'on observe un retour timide des habitants qui avaient fui en Ouganda, la veille vers 10 heures, lors de ces bombardements, indiquent des sources locales. 

Les frappes aériennes avaient ciblées les collines de Tshanzu, Runyoni, Musongati et Sabyinyo, entre autres.

Aucun bilan de cette opération n’est encore connu, l'armée n’ayant pas communiqué à ce sujet. 

Cependant, des sources dans la zone révèlent que les rebelles du M23  maintiennent toujours leurs positions dans le groupement de Jomba. Ce qui ne rassure pas du tout les habitants quant à leur sécurité.

Un acteur politique de la région déplore cette situation qui déstabilise la population civile obligée de faire des vas et viens, entre la RDC et l'Ouganda. Ce dernier plaide pour la reconquête urgente de toute la zone par l’armée nationale.

Pendant ce temps, d’autres combats ont opposé, mardi 8 novembre, les rebelles du M23 à certains groupes armés locaux. C'est notamment dans le village de Rugari, chef-lieu du groupement portant le même au sud de Rutshuru mais aussi à Kalengera, dans le groupement de Kisigari.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner