COP 27 : l’hydrologue Kisangala appelle à la construction des berges en dur pour protéger les terres côtières de Moanda

Expert en hydrologie, Modeste Kisangala a recommandé, mardi 8 novembre, la construction des berges en dur pour protéger les terres côtières de Moanda (Kongo-Central).

Il a fait cette recommandation aux travaux de la COP-27 qui se tiennent à Charm El Cheik (Egypte).

Modeste Kisangala estime que la RDC devra bénéficier des fonds en vue de réaliser ces travaux de protection :

« Les 47 Km de l’océan Atlantique qui longe la RDC, à partir de Moanda, sont menacés par les érosions côtières, nécessitent des travaux de protection à l’aide des financements climatiques ».

Cet hydrologue congolais a cité des études qui démontrent par télédétection que chaque année la RDC perd beaucoup de terres qui sont englouties dans l’océan atlantique.

Modeste Kisangala est d’avis que la vitesse de récupération des terres par l’océan est la plus grande en RDC :

« Mondialement, c’est 3 cm de terres récupérées par l’océan par an mais en RDC nous sommes au-delà parce que les études faites dernièrement montraient que l’Hôtel de Mangroves était à plus de 100 mètres de l’océan Atlantique mais aujourd’hui il n’existe pas ».

Les participants à la COP-27 ont levé, mercredi, l’option pour la mobilisation des finances climatiques visant la restauration des berges des océans et des mers.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner