Bukavu : ''Les LGBT ne devraient pas être considérés comme des marginaux sociaux'' (CEDHUC)


La clinique juridique Centre d’expertise en droits humains et criminologie (CEDHUC) a plaidé, vendredi 11 novembre, pour la non-marginalisation des personnes lesbiennes, gay, bisexuelles et transgenres (LGBT). Ce centre a fait son plaidoyer lors d'un atelier à Bukavu (Sud-Kivu), sur le renforcement des capacités en faveur des acteurs des organisations de la société civile et des organisations identitaires. Cet atelier de deux jours était appuyé financièrement par le programme des Nations Unies pour le développement PNUD.

Selon le coordonnateur du Projet ''Initiative pour la Gouvernance'', Serge Tamundele, les LGBT ne devraient pas être considérés comme des marginaux sociaux à cause de leur orientation sexuelle. 

<<Aujourd‘hui par rapport aux objectifs du développement durable on ne peut pas prétendre assurer le développement dans des communautés sans l’inclusion sociale. C’est comme ça que le PNUD avec d’autres partenaires nationaux ,la partie nationale a exprimé le besoin qu’il y avait la nécessité d’implémenter ce projet en RDC, qui consiste notamment à travailler les responsables, les décideurs du gouvernement et autres pour que tous les groupes soient inclus dans la gestion de la République, dans la répartition de la richesse afin de contribuer au développement des communautés notamment de la RDC et c’est comme ça que parmi les provinces ou les villes identifiées,  il y a Bukavu qui a bénéficié ce projet. Mais il faut dire que ce projet concerne essentiellement un groupe marginalisé qui ont une orientation sexuelle autre généralement dans la communauté LGBT >>, a -t-il expliqué.

Serge Tamundele indique que s’il est normal que les LGBT soient marginalisés à cause des pesanteurs culturelles, cela parait anormal sur le plan des droits humains.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner