Kikwit : hausse du prix des produits agricoles


Les prix des produits agricoles d'alimentation et consommation de base à Kikwit (Kwilu) ont augmenté depuis quelques jours. Il s'agit notamment du maïs et du manioc.

Le prix d'un sac de maïs a doublé, passant de 120 000 FC (60 USD) à 240 000 FC (120 USD) voire 300 000 FC (150 USD).

De même qu'un sac de manioc est passé de 45 000 FC (22.5 USD) à 100 000 FC (50 USD). Un bidon d’huile de palme de 25 litres qui se vendait à 25 000 FC (12.5 USD), se négocie actuellement à 35 000 FC (17.5 USD) ou encore un sac de braise est passé de 15 000 FC (7.5 USD) à 22 000 FC (11 USD).

Les sources sur place rapportent que cette situation est causée notamment par l’état de délabrement très avancé des routes de desserte agricole devant desservir cette ville en ces produits agricoles.
 

Il s’agit entre autres des routes Kanzombi, Kimputu Nseke entre Bulungu-kikwit, Kikwit-Idiofa, et la route Kazamba reliant Kikwit à Payi- Kongila.  

Les femmes ménagères se disent préoccupées et se lamentent :

‘’La vie est devenue intenable, le maïs et le manioc sont devenus trop chers, vraiment ça ne va pas, mais où irons-nous?"

Pour l'acteur de la société civile de Kikwit, Rodolphe Maboko explique que la cause de la hausse des prix de maïs à Kikwit est due à la fabrication du boisson locale ''Tshitiampa'':

''Il y a le phénomène Tshitiampa, la boisson là qu’on appelle le Tshitiampa, on fabrique ça avec le maïs, évidemment tous les maïs sont orientés vers la fabrication de cette boisson parce que ça rapporte un bon intérêt. Il y a aussi le phénomène état des routes impraticables les gens ne voient plus comment se déplacer avec ces produits’’.

Pour sa part, Vladimir Guzangila, coordonnateur de la protection civile à Kikwit demande aux autorités compétentes de penser à la réhabilitation des routes de desserte agricole pour décanter cette situation.  

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner