Masisi : plus de 30 morts dans un éboulement de terre à Rubaya et Bihambwe


Trente-deux personnes ont perdu la vie dans un éboulement de terre provoqué par une inondation dans la nuit de jeudi à vendredi 18 novembre dans les cités minières de Rubaya et à Bihambwe dans la chefferie de Bahunde, au territoire de Masisi (Nord-Kivu).

Des sources concordantes dans la région précisent ce samedi 19 novembre que ce bilan est encore provisoire, car plusieurs corps ne sont pas encore retrouvés et la fouille continue

Elles indiquent aussi que 26 corps, sortis de terre, ont déjà été identifiés dans la cité minière de Rubaya. C’est précisément dans les périmètres 47 /31 qui compte plusieurs sites miniers ne respectant pas les normes environnementales, précisent ces sources.  

Du côté de Bihambwe, 6 corps ont été retrouvés. A cet effet, Modeste Amini, président de l’Union des jeunes pour la défense des Droits des agriculteurs et éleveurs au Congo, une ONG locale, demande au gouvernement de diligenter des enquêtes sérieuses afin d‘établir des responsabilités sur ce drame.

Par ailleurs, des maisons et des champs ont aussi été inondés par les eaux en raison des fortes de pluies qui s’abattent presque chaque jour dans la région de Bihambwe

Modeste Amini exhorte le gouvernement congolais à délocaliser les maisons qui sont construites autour de la rivière Osso à Bihambwe. 

Selon lui, ''si rien n’est fait, la route qui relie Goma à Masisi centre risque d’être coupée au niveau de Bihambwe et Mema en raison de menaces de cette rivière''.

Des inondations ont été aussi signalées dans presque tous les coins de Masisi, notamment à Mwesso.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner