Ituri : 14 décès au site des déplacés de Djaiba à la suite d’une situation humanitaire déplorable

Quatorze personnes, en majorité des enfants, sont mortes depuis le début de ce mois de novembre sur le site de déplacés de Djaiba. C’est à environ 5 kilomètres du centre commercial de Fataki dans le territoire de Djugu (Ituri).

Ces nouveaux décès portent à quarante-quatre, le nombre des décès enregistrés depuis le mois de septembre dernier, affirme le président de ce site, Dieudonné Kpadyu.

Ces personnes sont mortes à cause de la malnutrition et du manque des soins médicaux pour les malades, affirme-il.

Estimés à environ dix mille personnes, ces déplacés affirment n’avoir jamais reçu de l’aide humanitaire depuis leur arrivée sur ce site il y a plus d’une année.

Ils avaient fui l’insécurité semée par des groupes armés laissant tout derrière eux.

Malgré tous les rapports soumis aux humanitaires qui ont déjà eu à faire une évaluation de leurs besoins, l’intervention n’arrive toujours pas, a ajouté Dieudonné Kpadyu.

Pour survivre, certains déplacés vont travailler dans les champs des autochtones alors que certains vivent de la mendicité.

« Si rien n’est fait par le gouvernement et les humanitaires, ce sera le pire dans les prochains jours », a déclaré le président de ces déplacés, Dieudonné Kpadyu.

Les déplacés de Djaiba déplorent « qu’ils soient abandonnés alors que d’autres déplacés  reçoivent régulièrement l’assistance humanitaire dans le territoire de Djugu ».

 

 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner