RDC : l’Etat et les privés appelés à soutenir et protéger la Pharmakina

Le directeur général de Pharmakina, Etienne Erny a appelé, jeudi 24 novembre, l’Etat et les ONG à soutenir et protéger les acquis de cette industrie pharmaceutique.

Il a lancé cet appel au cours de la journée medico-pharmaceutique que sn entreprise a organisée sous le thème : « La quinine notre patrimoine en RDC ».

Etienne Erny a noté que la Pharmakina sauve des vies à travers son médicament la quinine, fabriquée grâce au quinquina : 

« En effet, la malaria décime plus de 450 000 vies par an au monde et la quinine fait partie de produits qui combat cette malaria. Il faudra sécuriser l’industrie pharmaceutique, pour traiter les cas de paludisme de manière pérenne ».

Face à la falsification dénoncée par les chercheurs et autres scientifiques, Etienne Erny a aussi plaidé pour le renforcement de la législation.

« D’important moyens financiers devront être engagés pour lequel l’Etat est appelé à mettre des garanties solides venant d’une législation appropriée laquelle nous l’espérons prendre ses effets les plus vite possible au risque de mettre le plan en péril », a-t-il plaidé.

Pour sa part, le ministre de la Santé publique, Jean-Jacques Mbungani a indiqué que la vision du gouvernement est de soutenir les industries locales, notamment dans ce secteur pharmaceutique. 

Il a en outre salué les initiatives de la Pharmakina en faveur des Congolais dans le combat contre le paludisme.

Ce qui, selon lui, nécessite le soutien du gouvernement : 

« La production des médicaments de bonne qualité a ses mérites en RDC et l’appel aux investisseurs ne sera que de soutenir cet élan, pour sauver des vies humaines ».

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner