Butembo : 5 morts dans l’attaque de la résidence du commandant adjoint de la 32e brigade commando

Cinq personnes dont trois combattants Maï-Maï et deux militaires FARDC ont trouvé la mort dans l’attaque, tôt ce samedi 26 novembre, de la résidence du commandant adjoint 32e brigade de réaction rapide chargée de l’administration des FARDC à Butembo (Nord-Kivu).

Le commandant urbain des forces armées de la RDC (FARDC), le colonel Yvon Ngoy Kakese, confirme ce bilan.

L’attaque a été perpétrée par les Maï-Maï du groupe Baraka, attestent des sources au sein des services de sécurité. Ces combattants ont agi en représailles à l’arrestation de leurs compagnons, auteurs du meurtre d’un soldat des FARDC, qu’ils avaient décapité le 21 novembre dans la ville de Butembo.

Le porte-parole des opérations militaires dans la région, le capitaine Anthony Mualushayi, indique qu’étant donné que la ville de Butembo est totalement infiltrée par des hommes armés, les FARDC vont imposer la paix par tous les moyens.

« Même le Saint Thomas qui, hier, doutait encore que la ville n’est pas encore infiltrée, aujourd‘hui il commence à accepter la thèse donnée par l’armée officiellement que cette ville est pleine des Maï-Maï, ça il faut le dire, il ne faut pas le cacher. Alors, c’est déjà un pas vers le rétablissement de la paix, parce que tout est mis en place. Et quel que soit l’acte posé par ces combattants, cela ne va pas nous empêcher de ramener la paix. Par la force ou par négociation, nous allons la ramener et nous allons imposer la paix dans la ville de Butembo », insiste le capitaine Anthony Mualushayi.

Apres cette attaque, l’armée affirme que la situation est sous contrôle et les opérations de ratissage se poursuivent.

Le colonel commandant urbain des FARDC, le colonel Yvon Ngoy Kakese, appelle la population au calme et à vaquer librement à ses occupations.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner