« Sans défense, notre pays n’existera que de nom », prévient un élu de Beni


« Sans défense, notre pays n’existera que de nom », a déclaré le député Emile Saidi lundi 28 novembre, en réaction à l’exploit réalisé par les FARDC, précisément à Kanyabuhiri et Kaleveriyo, dans la vallée de Mwalika en libérant une trentaine d’otages des mains des ADF.

Pour l'élu de Beni, le système de défense doit être renforcé avec une prise en charge conséquente de notre armée qui est forte : 

« Nous avons une armée forte, mais malheureusement il manque une bonne prise en charge. Si par exemple l’argent que le gouvernement gaspille dans les cabinets ministériels, dans des voyages des autorités du pays, mais également dans les émoluments des honorables députés, devrait être remis aux soldats et en faire un bon suivi, on serait très loin dans la défense de la patrie ».

Il exhorte, par ailleurs, les politiques congolais à faire de la défense une priorité: 

« Sans défense, notre pays n’existera que de nom ! Mais avec une armée forte, un système de défense fort, nous redorerons l’image du pays. C’est pourquoi, je continue à encourager nos forces armées à aller de l’avant, à faire comme ce qu’elles ont fait, et le bilan est très éloquent. Et donc, s’ils continuent avec l’offensive, en tout cas, dans moins de deux mois, ces aventuriers des ADF n’existeront plus ».

Les otages libérés par les FARDC sont des entités comme Lume, Kamango, Batalinge, Bulongo, Kabasha, Kalivuli, Tivandiho, Kibanjya et Maboya récemment attaqués par les ADF. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner