RDC : Alice Wairimu préoccupée de l’impact des combats entre FARDC et M23 sur les civils


La conseillère spéciale de l’ONU pour la prévention du génocide, Alice Wairimu s’est dit, mercredi 30 novembre, préoccupée de l’impact des combats entre les FARDC et le M23 sur la population de l’Est de la RDC.

Elle a exprimé sa préoccupation dans un communiqué dont une copie est parvenue ce jeudi à Radio Okapi.

Alice Wairimu a cependant exhorté les parties au conflit de travailler à la recherche d'une solution politique qui apportera une paix durable à la RDC :

« Si la responsabilité première de prévenir les atrocités incombe à la RDC en tant qu'État, toutes les parties au conflit doivent travailler de toute urgence à la recherche d'une solution politique qui apportera une paix globale et durable à la RDC, en s'attaquant aux causes profondes des divisions et de la violence ».

Elle a également a regretté que la situation sécuritaire soit alarmante dans l'Est comme dans l'Ouest de la RDC qui pourtant se prépare aux élections nationales en 2023.

En visite en RDC en novembre dernier, Alice Wairimu avait exprimé son soutien au renforcement des mécanismes de prévention de violences tels que l'opérationnalisation du Comité national de la RDC pour la prévention et la répression du crime de génocide, des crimes de guerre et ceux contre l'humanité ainsi que et de toutes les formes de discrimination.

La conseillère spéciale de l’ONU a en outre déploré l'escalade de la violence dans la région des Grands Lacs.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner