Nord-Kivu : des enfants parmi les victimes des tueries de Kishishe

Parmi les victimes des tueries attribuées aux rebelles du M23 à Kishishe la semaine dernière, figurent des enfants qui avaient trouvé refuge dans une église avec leurs parents. Au moins 60 autres personnes, cachées dans cette église, ont été tuées, affirme un notable de cette localité, joint au téléphone ce vendredi 2 décembre, par Radio Okapi.

« A Kishishe ont a tué plus de 122 civils et ceux qui les ont tués c'est les M23 qui sèment la terreur dans la région. Dans l'église adventiste au niveau de la petite agglomération de Kishishe à Kinama, 64 personnes avaient trouvé refuge dans cette église et ont été toutes tuées dont 3 enfants. On a trié, on a tué seulement les hommes et laisser les femmes s'échapper. Voilà ce qui se passe là-bas », témoigne ce notable de Kishishe.

Pour ce leader local, ces crimes sont l'œuvre des rebelles du M23 et non des Maï-Maï Nyatura ni des FDLR. D’après lui, les rebelles accusaient les hommes de cette localité d’être des Maï-Maï, des Nyatura ou encore des FDLR. Ce qui est faux, soutient ce notable.

« C'était une agglomération sûre en matière de sécurité. C’est une population qui est pacifique et hospitalière », affirme-t-il. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner