Nord-Kivu : suspension de certains chefs d’établissement au sein de la sous-division de Beni

Certains chefs d’établissement sont suspendus de leurs fonctions dans la sous-division de Beni au Nord-Kivu. Ils sont accusés « d’avoir facilité le changement d’option aux élèves ayant échoué à l’examen d’état passé ». 

Matsoro Lenge, chef de la sous-division de l’EPST Beni fait savoir que leurs dossiers est au niveau de la hiérarchie pour analyse et dernières conclusions.

« Lors du contrôle des dossiers des finalistes, nous avons constaté qu’il y a certains chefs d’établissement qui ont fait des magouilles. C’est-à-dire, nous avons un candidat qui a échoué à l’examen d’état de l’année passée 2022 dans une option X et il veut changer dans une option Y. Pour nous, c’est une antivaleur. L’élève ne peut pas changer d’option pendant les quatre ans d’humanité. Alors il y a certains chefs d’établissement qui ont facilité toutes ces manœuvres d’une manière là très peu orthodoxe. Nous avons châtié parce que pour nous c’est une antivaleur que nous devons combattre à toit prix », a expliqué Matsoro Lenge.

Il invite les parents à jouer correctement leur rôle dans le suivi de l’évolution de leurs enfants à l’école :

« Il y a des parents pour qui,  il suffit qu’il voit l’enfant aller à l’école. Et c’est tout ce qui l’intéresse. Il ne peut même pas savoir dans quelle école il étudie. Le parent doit faire le suivi de la formation de son enfant parce que pour nous, les parents c’est un partenaire. Cela signifie que nous devons encadrer les enfants et au niveau de la famille et au niveau de l’école ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner