Bwito : les autorités coutumières condamnent fermement le massacre de Kishishe


Les autorités coutumières et politico-administratives de la chefferie de Bwito, territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) ont exprimé, samedi 3 décembre, leur consternation après que le M23 a massacré des civils à Kishishe et environs.

Dans un mémorandum adressé au président de la République à partir de la ville de Goma, elles condamnent ces actes et réaffirment leur soutien aux FARDC afin de mettre hors d’état de nuire ces rebelles.

Le chef de groupement de Bukombo, David Héritier Kahombo, qui lisait ce mémo accusait le M23 de commettre plusieurs exactions entre le 15 octobre et le 30 novembre dernier dans la chefferie de Bwito :

« C’est avec consternation que nous décrions le massacre de nos populations sur la terre de nos ancêtres dans les zones sous occupation des terroristes du M23 depuis l’envahissement du groupement Tongo, Bishusha, Ruya, Bambo centre et Kishishe, toujours en groupement Bambo pour la période du 15 octobre au 30 novembre 2022 ».

Selon cette autorité coutumière, ces rebelles s’illustrent par d’autres abus de droits humain entre autres, les travaux et recrutement forcés des jeunes dans leur mouvement.

David Héritier Kahombo accuse le M23 de pillage systématique des bien de la population et de violences sexuelles sur les filles et femmes de ce coin du Rutshuru.

« Plus de 64 personnes ont été tuées par ces terroristes dans les villages Muhindo, Rusekera et Bugina en groupement Tongo. En groupement Bambo, village Bambo centre, Kishishe, Kirumba, Kapopi le bilan est plus de 150 personnes tuées horriblement dont la quasi-totalité du village Kishishe, où une soixantaine de populations civiles ont été tuées dans l’église adventiste de Kishishe dont 3 enfants… », a-t-il déclaré.

Ces autorités coutumières recommandent au président de la République, entre autres, de lancer une offensive contre les rebelles du M23.

Elles encouragent par ailleurs qu’une enquête soit diligentée pour qu’une justice soit faite en faveur des familles des victimes mais aussi une assistance en faveur des déplacés de guerre.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner