Nord-Kivu : le M23 impose des taxes dans les zones occupées

Les rebelles du M23 ont instauré, depuis quelques temps, une taxe de 10 USD par carré de champ (20/30 mètres) pour tous les agriculteurs dans les zones sous eur occupation.

Ils délivrent même une quittance à la suite de ce paiement. 

La situation concerne aussi les commerçants et entreprises notamment les usines de fabrication de boissons.

Ces dernières sont sommées de payer des montants allant jusqu'à 250 USD ou plus, selon leur catégorie.

Des travaux forcés communautaires sont toujours d'application et toute la population s'y conforme, ajoutent les sources locales. 

Sur l'axe Nyamilima-Ishasha, les rebelles du M23 occupent déjà plusieurs localités jusqu'à 12km de Nyamilima.

C'est notamment Ngwenda, Kiseguro, Katwiguru et Kisharo. Les sources dans le milieu, contactées par Radio Okapi, affirment que ces rebelles règnent en maitres.

A Kiwanja, des sources concordantes indiquent que les éléments du M23 ont opéré un bouclage très tôt ce dimanche 4 décembre dans le quartier Mabungo. Ces derniers ont brûlé le Barza communauté Nande, appelé Kihanda, avant d'interpeler plusieurs personnes dont un notable de ladite communauté.

Ces sources dans la région précisent que ce Barza était considéré par les rebelles comme un lieu de réunion des Maï-Maï. Situation qui accroît des inquiétudes au sein de la population à Kiwanja.  

Les activités sociales et économiques sont paralysées dans toutes les zones occupées, car la population n'arrive pas à s'approvisionner.

Elle subit également d'autres mesures contraignantes. 

Les sources indiquent aussi que les rebelles seraient en train de renforcer toutes les positions qu'ils occupent dans le Rutshuru.  

Néanmoins, le calme règne sur toutes les lignes de front notamment dans le Bwito, vers Kibumba tout comme sur l'axe Nyamilima plus au nord du territoire de Rutshuru.

cependant, plusieurs sources rapportent des exactions et impositions auxquelles est soumise la population dans les zones occupée. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner