Kinshasa : le BCNUDH plaide pour la mise en œuvre de la loi sur la protection des droits des personnes vivant avec handicap

 

La journée des personnes vivant avec handicap ce 03 décembre est marquée en RDC par l'entrée en vigueur de la loi organique portant protection des droits de ces personnes.  Pour le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l'homme (BCNUDH), il faudrait que cette loi soit maintenant mise en œuvre.

 

 

« Il faudrait que cette loi soit vulgarisée, formalisée et mise en œuvre concrètement dans les politiques sociales », a dit le directeur du BCNUDH, Abdoul Aziz Thioye.

Cette loi est une bouffée d'oxygène pour cette catégorie des personnes, a poursuivi ce responsable de l’ONU :

« Les dispositions de la loi qui seront prises succinctement vont permettre de créer les conditions d’accessibilité dans l’ensemble des services pour les personnes vivant avec handicap. L’accessibilité est un point important pour ces personnes. Que ce soit, l’éducation à l’emploi, à certains services sociaux de base ».

En plus des services sociaux, cette loi devrait faciliter l’accès physique aux infrastructures aux personnes vivant avec handicap.

« Les infrastructures doivent être adaptées à leur situation d’handicap de manière de pouvoir les permettre de jouir des conditions de qualités avec tous les autres citoyens », a plaidé le directeur du BCNUDH, Abdoul Aziz Thioye.

Il s'entretient avec Paul Matendo:

/sites/default/files/2022-12/08._031222-p-f-kininviteabdoulazizthioye.mp3

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner