Mgr Melchisédech Sikuli déplore l’insécurité grandissante dans la ville de Butembo

L’Evêque du diocèse catholique de Butembo-Beni, Monseigneur Melchisédech Sikuli se dit très inquiet de l’ampleur que prend la situation sécuritaire dans la ville de Butembo. « Nous vivons dans une atmosphère de peur parce qu’on ne sait pas ce qui peut arriver n’importe où dans la ville et qui est à la base de cela », a déploré le prélat catholique, en marge de la marche des chrétiens, dimanche 4 décembre dans  les rues de Butembo pour notament dénoncer la guerre dans l’Est de la RDC.

Monseigneur Melchisédech Sikuli a regretté que cette insécurité fasse de nombreuses victimes innocentes :

« C’est comme si, quand on veut, on prend son arme on commence à tirer. Et puis là où il y a un coup de feu, il y a toujours des gens tranquillement chez eux qui sont victimes. Il aurait même eu des viols, ce qui est très grave. Nous sommes préoccupés par la guerre au sud de la province. Il ne faut pas venir commencer la guerre à Butembo »

Toutes fois, l’Evêque de Butembo-Beni, déplore aussi quelques cas d’arrestations arbitraire de certains civils.

« Dans cette furie, de cette violence, ceux qui ont le pouvoir peut être de ramasser n’importe qui, celui qu’on retrouve sur la route on le prend, on l’amène à Kangbayi sans savoir si vraiment la personne mérite d’être là », a-t-il declaré.

Il appelle à la libération immédiate et sans condition de ces personnes et invite les autorités à bien jouer leur rôle dans la protection des civils.

« Nous demandons que ces personnes soient libérées. Donc il est inconcevable de voir des enfants en uniforme qu’on les amène en prison. Ou un enseignant qui allait donner cours, on le ramasse. Que ces personnes soient libérées sans condition. On demande à ceux qui ont le pouvoir de le faire, on a l’auditorat ici. Qu’ils s’impliquent dans cette affaire parce que ça les concerne », a poursuivi l’évêque de Butembo-Beni. 

Monseigneur Melchisédech Sikuli a par ailleurs salué les efforts consentis par la coalition militaire des FARDC-UPDF pour la libération de plus d’une cinquantaine de civils de mains des rebelles ADF dans le territoire de Beni, la semaine dernière.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner