Nord-Kivu : au moins 4 personnes tuées dans le village Buhama

 

Au moins quatre personnes dont un militaire, deux femmes et un jeune homme ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche 5 décembre, à la suite d’un incident impliquant un soldat au village Buhama, du groupement Kibati, dans le territoire de Nyiragongo (Nord-Kivu). Cette information est confirmée par l'administrateur de ce territoire, le commissaire supérieur Patrick Iduma.

 

D’après lui, un militaire en état d'ébriété a tiré sur un jeune homme après une dispute. Il a ensuite tiré plusieurs autres coups de feu et blessé deux femmes qui ont succombé à leurs blessures à l'hôpital. Le meurtrier a réussi à s’enfuir.

Révoltée, la population s’en est prise à un autre militaire qui était de passage qu’elle a lynché, le confondant avec son compagnon d’arme qui s’était échappé.

Au total, quatre personnes ont trouvé la mort lors de cet incident. Toujours d’après l'administrateur du territoire de Nyiragongo, un autre militaire qui accompagnait l'auteur du triple meurtre a été interpellé. Les recherches sont en cours pour retrouver le fugitif. 

Par ailleurs, dans la meme région,  d'autres sources locales rapportent qu'il y a eu d'autres tirs la même nuit aux alentours des sites des déplacés. Inquiet de l’insécurité qui règne autour des sites des déplacés, le président des déplacés du site de l'Ep Mboga demande aux autorités de prendre des mesures pour sécuriser ces lieux ou pour les délocaliser. Selon lui, plusieurs incidents impliquant des hommes armés sont souvent enregistrés dans différents sites des déplacés.

Pour sa part, le président des déplacés de Kanyarutchinya, Theo Musekura indique que dans la même nuit, des hommes en armes ont pillé les maigres biens des déplacés dans le site de Bujari. Il ajoute que les déplacés sont victimes de plusieurs cas de violence et d’insécurité.

L'administrateur du territoire de Nyiragongo reconnait cette situation d’insécurité aux alentours des sites des déplacés. Selon lui, il s’agit d’un vrai défi car des milliers des déplacés sont éparpillées dans quatre groupements de Nyiragongo. 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner