L’Avenir : « SADC : Félix Tshisekedi exige le retrait immédiat et sans conditions des troupes rwandaises et du M23 du territoire congolais »

Revue de presse de ce mardi 6 décembre 2022.

L’ouverture, lundi 5 décembre à Kinshasa, de la 52ème Assemblée plénière du Forum parlementaire de la SADC est reprise dans les colonnes des journaux parus ce mardi 6 décembre dans la capitale Congolaise.

 

L’Avenir rapporte qu’il s’est ouvert, ce lundi 5 décembre 2022, dans la salle de Congrès du Palais du Peuple, à Kinshasa, la 52ème Assemblée plénière du Forum Parlementaire de la SADC. «Le rôle du Parlement dans le renforcement des cadres législatifs pour la paix et la sécurité dans la région de la SADC», telle est la thématique qui sous-tend ces travaux qui, pendant près d’une semaine, vont favoriser une réflexion plus large et profonde autour des enjeux de l’intégration et de la coopération régionale.

Invité d’honneur à la cérémonie d’ouverture, le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a, dans son mot de circonstance, en évoquant la thématique des travaux, indiqué que celle-ci tombe à point nommé au regard de la situation sécuritaire qui prévaut actuellement à l’Est de la RDC en raison de la prolifération des groupes armés, note ce quotidien.

Et de citer nommément le Rwanda avec son bras séculier, le M23, auteurs des massacres et actions odieuses constitutifs de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité, souligne le journal.

«Nous ne cesserons d’exiger le retrait immédiat et sans conditions des troupes rwandaises et du M23 du territoire congolais», a martelé le Chef de l’Etat congolais avant de saluer le soutien dont bénéficie la RDC de la part des pays frères d’Afrique et particulièrement de la SADC, précise ce tabloïd.

«Consécutivement aux dernières résolutions prises à Luanda, force est de reconnaitre qu’il s’observe une accalmie sur les différents fronts avec les M23. Cependant, nous ne pouvons-nous contenter de cette situation aussi longtemps que les frontières de notre pays demeureront violées et qu’il y aurait encore la présence des troupes étrangères sur notre sol. Ce que nous méritons et demandons sans cesse, c’est une paix durable et la cessation définitive de l’envahissement de l’ensemble de notre territoire national par des groupes armés, nationaux ou étrangers», a ajouté le Président de la République, rapporte, pour sa part, La Prospérité.

Selon ce journal, Felix Tshisekedi a émis le vœu qu’au terme de ces travaux, les pistes de solutions soient envisagées pour prévenir ces genres des conflits dans la sous-région et sur tout le continent afin de rendre effective la volonté de faire taire les armes au profit des initiatives de développement.

Eu égard aux prérogatives qui découlent de sa qualité de Président en exercice de cette organisation sous-régionale, Félix Tshisekedi a assuré les parlementaires de la SADC de son soutien et de son accompagnement dans le processus de mutation du Forum parlementaire en un Parlement sous-régional, conclut, l’ACP.

La dégaine du chef de l’Etat contre le Rwanda a été précédée  par celle du  président en exercice du forum parlementaire de la SADC et président de l’Assemblée nationale congolaise, Christophe Mboso qui, selon Le Journal, a invité les États membres de la SADC à prendre la défense de la RDC devant « une communauté internationale coupable » dans l’agression dont le pays est victime.

«Honorables chers membres de la SADC, la République Démocratique du Congo devant l’agression rwandaise, devant le drame humanitaire et sous le regard complaisant de la communauté internationale, ne compte que sur le soutien des États membres de la SADC pour que dans le concert des Nations, les États membres de la SADC prennent sa défense devant une communauté internationale complaisante et coupable», a-t-il déclaré.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner