Goma : les humanitaires réclament plus de sécurité

assistance humanitaire dans le camp de Ngungu

assistance humanitaire dans le camp de Ngungu

Neuf organisations internationales d’assistance humanitaires demandent aux responsables des forces armées de la RDC et de tous les différents groupes armés présent au Nord-Kivu de mettre fin aux attaques perpétrés contre leur personnel dans cette province.

Ceci après la mort d’un de leur collègue tué et un autre blessé la semaine dernière par les tirs des hommes armés. Parmi ces organisation on retrouve Save de Children, Oxfam et Women for Women international.
Luke King, du chef de mission de l’ONG Mercy Corps : « Nous sommes choqués par l’augmentation des agressions conte les humanitaires depuis ces dernières semaines et ces derniers mois. Nous voudrions dire à tous les responsables des groupes armés et les forces armées de la République Démocratique du Congo que ça suffit. Et par rapport à l’augmentation des agressions contre les humanitaires, ça nous pose des limites d’accès humanitaire. L’un de nos confrères était tué lors d’une attaque, et ce n’est pas le seul cas ces derniers mois. Il y a aussi des pertes et des vols des biens destinés à la population. Il faut nous permettre d’apporter l’assistance aux populations qui en ont besoin. »

Plus de cent attaques contre les travailleurs humanitaires en République Démocratique du Congo en 2008. Chiffres avancés par le bureau de coordination des affaires humanitaires des nations Unies. Il s’agit notamment des harcèlement, confiscation de matériel, réquisition de véhicules, pillage de l’assistance d’urgence et attaque meurtrière contre le convoi d’aide à l’est du pays. Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des affaires humanitaires et coordonnateur des Secours d’urgence John Holmes réclame de la manière la plus ferme aux groupes armées opérant dans tout le pays y compris les forces armées de al RDC d’assurer la sécurité de ce personnels humanitaire au moins par le soucis de la population qu’ils tentent désespérément d’aider, selon ses propres termes.

La Monuc demande au CNDP et aux autres groupes armés de s’abstenir de tout acte menaçant

La Monuc a demandé mardi à tous les groupes armés actifs dans l’Est du pays à s’abstenir de tout acte menaçant et à respecter la cessation des hostilités. La Monuc exhorte aussi à tous les groupes armés, particulièrement le CNDP et les forces du Pareco/Maï-Maï à cesser tout renforcement ou mouvement des troupes qui pourraient provoquer un regain des hostilités et d’autres déplacements des populations. La Monuc est également préoccupée par des preuves évidentes du renforcement des troupes du CNDP le long des axes clés de la province du Nord-Kivu.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner