Uvira-Fizi : situation humanitaire précaire pour plus de 26 000 nouveaux déplacés

Plus de 56 000 nouveaux déplacés se sont ajoutés sur le seul territoire d’Uvira dans l’espace de moins de deux semaines. C’est ce qui ressort d’un rapport d’Ocha publié mardi soir. Ce rapport précise que ces déplacés ont fui des combats entre les FARDC et les FDLR dans les moyens plateaux d’Uvira. Ils vivent dans des conditions très difficiles et ont manifestement des besoins criants en vivres et non vivres, rapporte radiookapi.net

Ces personnes viennent pour la plupart de Bwengera, Luvungi, Luberizi et d’autres localités des moyens plateaux d’Uvira, affirme le rapport. Elles ont fui les zones de combat qui se dirigent vers la plaine de la Ruzizi et autour de la localité Katobo, dans les moyens plateaux.
Selon les estimations d’Ocha, pour la période allant du 14 au 27 juillet, plus de 56 000 déplacés ont été enregistrés. Ce qui représente une augmentation d’environ 600%, comparativement aux chiffres de fin juin, qui faisaient du territoire d’Uvira le moins peuplé en terme de déplacés dans la province.

Le rapport indique que des évaluations ont été effectuées dans la plaine de la Ruzizi et à Katobo. Il en ressort que les déplacés ont des besoins en vivres et en non vivres. Les déplacés sont dans des familles d’accueil dans la plaine de la Ruzizi, tandis que d’autres se trouvent dans des écoles et des églises. A Katobo, certains déplacés ont érigé de petits abris de fortune, d’autres encore n’ont pas de logis, ajoute Ocha.
Le rapport signale aussi que les opérations Kimia 2 s’étendent sur le territoire de Fizi. Elles rendent l’accès humanitaire de plus en plus difficile dans ce territoire qui souffre déjà d’enclavement.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner