Maladies enfantines: l’Unicef et les confessions religieuses s’engagent dans la lutte


502 000 enfants de moins de 5 ans meurent chaque année en RDC

Cinq confessions religieuses et le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) ont signé mercredi au centre rectoral Lindonge de Kinshasa un protocole d’accord. Le partenariat vise à impliquer  ces confessions religieuses dans la lutte pour la réduction du taux de mortalité chez  les enfants congolais de moins de 5 ans.

Selon l’Unicef, 502 000 enfants de  cette tranche d’âges meurent chaque année en RDC, à cause de maladies suivantes:

  • rougeole
  • paludisme
  • infections respiratoires aiguës
  • diarrhées sur fonds de malnutrition

L’Unicef a signé ce texte, en présence du ministre de la Santé, avec les représentants des églises catholique, kimbanguiste, protestante, de la communauté musulmane et de l’Eglise de réveil au Congo (ERC) pour améliorer la situation sanitaire des enfants mais aussi des femmes en RD Congo.

A travers leurs réseaux et structures de communication, les confessions religieuses contribueront à atteindre au moins 35 des 65 millions de congolais que compte le pays, selon le programme.

Plus de 10 000 volontaires des confessions religieuses seront mobilisés pour assurer cette promotion, par exemple, dans les 24 communes de Kinshasa.

Ainsi, sur une période de 3 ans, plus de 1.700.000 ménages, soit plus de 8.500.000 personnes seront touchées par la campagne de promotion de la santé lancée par l’Unicef.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner