Des militaires incontrôlés créent l’insécurité à Kiwandja


La cité de Kiwandja située à environ 5 Kilomètres au Nord de Rutshuru-centre (marquée en bleu sur la carte)

Des cas récurrents d’assassinats, d’extorsions et des vols à mains armés sont de plus en plus enregistrés par l’administration du territoire de Rutshuru.

Les autorités du territoire expliquent cette situation par la présence de plusieurs catégories d’hommes en armes, dont des militaires.

la dégradation de la situation sécuritaire dans la cité de Kiwandja, située à environ 5 Kilomètres de Rutshuru centre, ces deux derniers mois est très palpable s’inquiètent  les autorités  du territoire de Rutshuru.

Au moins cinq cas d’assassinats de civils attribués aux forces de l’ordre et aux bandits armés viennent d’être enregistrés.

L’administrateur de Rutshuru  justifie cette recrudescence de l’insécurité  par plusieurs facteurs.

Amici Kalonda  évoque principalement la présence des militaires incontrôlés dans la cité.

Par contre, les autorités militaires sur place  attribuent ces actes aux FDLR et aux  ex-combattants démobilisés qui vivent dans la cité.

Ces mêmes autorités reconnaissent  toutefois qu’il y a des brebis égarées dans les rangs de troupes.

La même source donne le cas de quatre militaires qui viennent d’être déférés devant la justice militaire par le responsable du bureau de Rutshuru.

Ces soldats sont poursuivis pour assassinats des civils, viol et désertion.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner