Les Maï Maï enlèvent 21 personnes dans les hauts plateaux d'Uvira

Certains étaient à leur domicile, d’autres revenaient  des champs. Selon la société civile, vingt hommes et une femme ont été enlevés dans les villages de Rubuga, Kangobwa et Kalungu.

D’après la même source, les responsables du groupe armé accusent ces otages d’avoir servi d’éclaireurs aux FARDC dans le cadre de l’opération Amani Leo.

Les Maï Maï de l’Union du Peuple congolais pour la Révolution (UPCR), basé dans les hauts plateaux d’Uvira, reconnaissent la détention des 21 civils. Ils annoncent que des pourparlers sont en cours avec les chefs de groupements et de villages.

La société civile réclame la libération immédiate des otages.

Ce groupe de Maï Maï se bat depuis plusieurs mois contre les FARDC qui conduisent des opérations militaires dans cette partie du Sud-Kivu.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (178)
Ebola (60)
FARDC (52)
Beni (36)
Kinshasa (34)
Ceni (32)
Monusco (31)
FCC (28)
Yumbi (25)
Sécurité (25)
élection (25)
Corruption (23)
Unpc (23)
UDPS (22)
Linafoot (22)
Caf (21)