Punia: des FDLR investissent pendant plus de 24 heures la carrière minière de Kalenda


Des combattants FDLR (Archives)

Plusieurs biens dont des colis de cassitérite emportés et environ 450 personnes prises en otage. C’est le bilan d’un siège de plus de 24 heures, de jeudi à vendredi dernier, de la carrière minière de Kalenda, à 60 kilomètres de Kasese, dans le territoire de Punia, au Maniema, par des combattants rebelles des FDLR. Information livrée par des sources politico administratives de Kasese, confirmée par d’autres sources indépendantes.

Selon Bahati  Kasereka, un commerçant de Kasese, c’est jeudi à 11 heures locales que ces FDLR sont entrés dans la carrière de Kalenda pour en repartir le lendemain à 15 heures.

Le commerçant raconte :

«Ils sont venus en tenue civile, bien habillés. Les gens n’ont pas su que ce sont des rebelles ou des assaillants. Ils ont assiégé tous les coins. Depuis 11h de jeudi jusque hier[ndlr, propos recueillis samedi] à 15heures et se sont retirés dans la forêt avec des biens et 450 personnes dont 250 femmes qu’ils ont prises en otage.»

Parmi les biens emportés, Deo Karasane, président de la FEC (Fédération des entreprises du Congo) de Kasese parle de 40 colis de cassitérite de 50 kilos chacun.

D’après cette source, les assaillants étaient au nombre de soixante-dix personnes.

Une cinquantaine d’entre eux ont encerclé la carrière minière et vingt autres ont opéré.

Une présence des forces régulière aurait pu décourager une telle action, estime le président de la FEC  Kasese.

Selon les mêmes sources, les FARDC ont dépêché une mission militaire sur place à Kalenda pour se rendre compte de la situation.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner