Martin Mukonkole devant la justice: l’opposition crie à l’instrumentalisation


Le député du RCD lors de l'audience de mercredi

Le député national et membre du RCD a comparu mercredi 26 mai devant la Cour suprême pour vol, recel et association de malfaiteurs. Parmi ses quatre coaccusés se trouve Godefroi Muteba, juge au tribunal de grande instance de Ndjili.

Selon le parquet général de la République, la police nationale aurait découvert il y a six mois que Martin Mukonkole entretient un réseau de voleurs de véhicules.

Les enquêteurs ont convoqué le député et le magistrat avant de les traduire devant le parquet général. Celui-ci les a ensuite transféré devant la Cour suprême.

Les figures de l’opposition présentes mercredi à l’audience, dont Francois Mwamba, ont dénoncé une instrumentalisation de la justice. Selon eux, aucune procédure n’est respectée dans cette affaire.

Le président de l’Assemblée nationale, Evariste Boshab, était lui aussi dans la salle.

Avant d’aborder le fond de l’affaire, les avocats de Martin Mukonkole ont affirmé devant la Cour que cette affaire ne relevait pas d’un cas de flagrance. Par conséquent, ils demandent son renvoi à une audience ordinaire.

Les défenseurs ont aussi relevé l’inconstitutionnalité de la procédure.

La Cour a indiqué que le procès se poursuivrait jeudi 27 mai de façon régulière.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner