Walungu: la population veut récupérer les terres arables des colons

Plusieurs personnes à Walungu se plaignent du fait qu’elles ne possèdent pas de terres arables suffisantes pour l’autosuffisance alimentaire. Elles l’ont expliqué à la délégation de l’équipe conjointe de protection de la Monuc, qui s’est rendue dans ce territoire du Sud-Kivu il y a quelques jours.

Cette situation est aggravée par plusieurs faits:

  • l’éclosion démographique,
  • l’improductivité de terres exiguës exploitées depuis plusieurs générations et
  • la présence de plusieurs éléments FARDC dans le territoire.

Le Mwami (chef coutumier), étant propriétaire de toutes les terres, il n’est pas facile de se procurer de nouvelles terres fertiles, se plaignent les habitants.

Ils souhaitent que certaines terres, qui ont  jadis appartenu aux colons et laissées en jachère par les nouveaux acquéreurs, soient redistribuées à la population locale.

Le secrétaire administratif de la chefferie de Ngweshi, Adalbert Muri, a reconnu cette situation:

«C’est une préoccupation actuelle du Mwami de Ngweshi: essayer de récupérer ces terres et les redistribuer aux habitants. Il a déjà récupéré une grande concession dans le groupement de Mayi–Longo et l’a redistribuée, l’année passée, à la population. Quant aux autres plantations ayant appartenu aux Blancs, ce n’est pas quelque chose qu’on doit récupérer comme ça.  Mais, le Mwami est dans le processus de leur récupération.»

En attendant que toutes ces terres laissées en jachère soient récupérées et redistribuées aux cultivateurs locaux, la problématique de la sécurité alimentaire demeure préoccupante à Walungu.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner