L’Asadho réclame la libération de cent quinze enfants écroués à Makala

La requête de l’Association africaine pour la défense des droits de l’homme (Asadho) est contenue dans une déclaration publiée mercredi 16 juin à Kinshasa, en marge de la Journée de l’enfant africain. L’Asadho évoque notamment l’article 106 de la loi 09/001 du 10 janvier 2009, portant protection de l’enfant pour réclamer la libération de ces mineurs.

Selon l’Asadho, le gouvernement devrait transférer ces cent quinze enfants vers des centres éducatifs à caractère social.

Le vice- président de l’Ashado, estime que la justice doit ouvrir des dossiers pour les enfants suspectés d’avoir enfreint les lois de la RDC. Georges Kapiamba a indiqué à Radio Okapi que beaucoup de ces mineurs n’ont jamais été jugés.

En revanche, le responsable d’Asadho a réclamé la libération de certains enfants.

Georges Kapiamba a déclaré:

« D’autres enfants ont été interpellés par la police lors de l’opération [lancée par la gouverneur de Kinshasa] contre la circulation des enfants après 19 heures 30. Pour ces derniers, l’Asadho réclame carrément leur relaxation sans condition. »

Tout en reconnaissant la présence des mineurs à la prison centrale de Makala, un responsable de cette institution pénitentiaire a déclaré qu’il s’agit des enfants en conflit avec loi. D’après la source, la place de ces enfants se trouve en prison, en attendant leur transfert dans un centre approprié.

Par ailleurs, ce responsable a rejeté le nombre d’enfants incarcérés avancé par l’Asadho, sans fournir un autre chiffre.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner