Matadi: les détenus s’évadent de la prison centrale Camp Molayi


Des ustensiles que les évadés du Camp Molayi ont abandonné jeudi 1er juillet à Matadi

La situation demeure confuse dans la prison Camp Molayi de Matadi. Les détenus se sont soulevés jeudi 1er juillet le matin vers 7 heures locales. Beaucoup d’entre eux ont réussi à s’évader. Ces prisonniers ont attendu, en vain, d’être graciés par Joseph Kabila à l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance de la RDC. Ce qui expliquerait ce soulèvement, selon des sources ayant requis l’anonymat.

Jusque jeudi midi, l’autorité pénitentiaire n’a pas été en mesure de donner le nombre exact des évadés.

Le soulèvement a fait un mort du côté de prisonniers et de blessés par balles, a indiqué le maire de la ville de Matadi.

La police a ouvert le feu pour mater les émeutiers, selon des témoins qui ont entendu des coups de feu depuis 8 heures locales.

Bureaux et locaux de la prison Camp Molayi ont été saccagés par les prisonniers en colère, selon plusieurs sources sur place.

Jusqu’à jeudi midi ni le directeur de la prison, ni les autorités locales n’ont indiqué les circonstances et les motifs de cette évasion.

Environ quatre cent dix détenus étaient incarcérés dans cette prison d’une capacité de cent cinquante places.

Construit en 1935, le Camp Molayi est délabré depuis de longues années.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner