Incendie de Sange: 232 morts, le gouvernement et la Monusco s’activent


L'hôpital de Sange est débordé, après l'exploision d'un camion citerne

Le bilan officiel provisoire de l’explosion du camion citerne à Sange, dans le territoire d’Uvira au Sud-Kivu est revu samedi soir à 232 morts et 107 blessés.

Entre-temps, la Mission des Nations unies pour la stabilisation du Congo (Monusco) vole au secours des victimes de cette catastrophe.

Ses hélicoptères et ambulances étaient mis à contribution pour évacuer les blessés vers Uvira, pour les premiers soins, et vers Bukavu et Goma, pour les blessés les plus graves.

Le porte-parole de la Monusco, Madnodje Mounoubai, a ajouté:

«Nous allons aussi déployer à Goma une équipe de huit personnes spécialisées dans le traitement des situations difficiles après les cas d’incendies. Ici, à Kinshasa au niveau de la représentante spéciale du secrétaire général de l’Onu en RDC par intérim, il y a une coordination qui va se faire avec les autorités et l’équipe (de secours) du pays.”

Contrairement aux nouvelles diffusées précédemment, a-t-il précisé, il n’y a aucun casque bleu parmi les victimes de cet accident.

De son côté, le gouvernement congolais a annoncé la mise sur pied d’une cellule.

Son porte-parole, Lambert Mende a déclaré:

«Il y a une équipe médicale, plus robuste avec des médicaments plus appropriés, qui va quitter Kinshasa dans quelques heures (NDLR: samedi soir) sous la conduite du ministre de la Santé publique pour se rendre sur place afin de renforcer les équipes locales. Ces derrières font face à un drame d’ampleur majeure.»

Deuil d’une semaine

Ce nouveau bilan a été rendu public par le gouverneur du Sud-Kivu, Marcellin Cisambo, qui s’est rendu sur le lieu du drame.

Il a salué l’assistance matériels des agences humanitaires pour la prise en charge gratuite des blessés à l’hôpital de Sange.

C’était un moment de vives émotions et de consternation pour les membres de familles qui ont assisté, samedi soir,  à l’enterrement symbolique de cinq corps dans un site aménagé par les casques bleus de la Munusco à Pianunda.

Ces familles ont par ailleurs décrété un deuil d’une semaine, à Sange, à dater du dimanche 4 juillet.

Vendredi 2 juillet dans la soirée, un camion citerne en provenance de la Tanzanie avec du carburant à bord, s’est renversé en plein centre de la cité de Sange.

Selon le chef de la cité et la police de roulage sur place, plusieurs habitants se sont alors précipités sur le camion citerne pour soutirer le carburant.

Le camion a tout de suite pris feu et l’incendie a progressé sur un rayon d’environ 100 mètres, brûlant tout sur son passage.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (178)
Ebola (60)
FARDC (52)
Beni (36)
Kinshasa (34)
Ceni (32)
Monusco (31)
FCC (28)
Yumbi (25)
Sécurité (25)
élection (25)
Corruption (23)
Unpc (23)
UDPS (22)
Linafoot (22)
Caf (21)