Mbuji-Mayi: les élèves de la Miba attendent toujours d’être proclamés

Les professeurs des écoles de la Société minière de la Bakwanga (Miba) refusent de proclamer les résultats de fin d’année scolaire 2010. Cette situation s’est généralisée dans toutes les écoles de l’entreprise où plus de huit mille cinq cents élèves ne connaissent toujours pas leur sort. A l’origine, le non paiement de la prime de motivation de deux derniers trimestres de l’année scolaire.

D’après les responsables de la Miba, aucune solution concrète n’est trouvée, jusque là, pour convaincre les enseignants à rendre ces résultats.

De leur côté, quelques parents d’élèves dénoncent cet acte. Ils le qualifient de violation par la Miba des droits d’élèves:

“Les écoles de la Miba nous taxent beaucoup plus cher qu’ailleurs dans la province et cela serait injuste que ce soit les mêmes qui empêchent à nos enfants d’être proclames”

Parmi ces parents d’élèves dont la majorité ne travaillent pas à la Miba, ils se disent bloqués pour la réinscription de leurs enfants dans de nouvelles écoles.

Les services administratifs de la Miba, quant à eux, indiquent que des démarches s’effectuent déjà entre les responsables de l’enseignement et la hiérarchie de cette entreprise minière pour décaisser des fonds provenant de la contribution des parents d’élèves non agents Miba.

Par trimestre, ces derniers contribuent cent dollars américains. Au total, la Société minière de Bakwanga (Miba) dispose de vingt écoles à Mbuji-Mayi.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner