Kasaï Occidental: affrontements entre deux tribus à Mashala, un mort et plusieurs blessés


carte-Dimbelenge

La tension est montée d’un cran le week-end dernier entre les Bena Kalombo et les Bena Tshimbayi dans le village centre de Mashala, en  territoire de Dimbelenge. A l’origine, un  conflit foncier opposant ces deux tribus qui a dégénéré.  Des affrontements à la machette   auraient fait un mort, de nombreux blessés et disparus ainsi que des cases incendiées, selon des sources administratives locales. Une mission du conseil de sécurité du territoire est en route pour rétablir l’ordre.

La gestion d’une forêt serait à la base de ces affrontements. En début de semaine, les Bena Kalombo auraient déraciné les plantes de haricots  de leurs  voisins de Tshimbayi. Ces derniers ont érigé, pour se venger, une barrière dans la forêt, tabassé et violé les femmes qui allaient au marché.

En guise de représailles, les Bena Kalombo ont envahi le village de Tshimbayi.

Joint par Radio Okapi, l’administrateur du territoire de Dimbelenge dresse  le bilan suivant : une personne tuée, plusieurs autres blessées, des cases incendiées et beaucoup d’habitants portés disparus.

Religieux et religieuses de Mashala en fuite gagneraient  Dimbelenge, cité située à  100 kilomètres du lieu de conflit.

L’administrateur du territoire, accompagné de la police, affirme se rendre ce dimanche sur le lieu afin de trouver une solution à ce conflit récurrent.

Il s’agit en fait d’un vieux conflit qui rebondit. En effet, en mars 2009, les deux tribus belligérantes avaient signé un pacte de non agression devant le gouverneur de  province. Elles avaient juré de gérer à l’amiable la forêt querellée.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner