Mahagi: nouvel accrochage entre les Djupagasa et les Djupio, deux morts


Le territoire de Mahagi, théâtre des conflits fonciers récurrents

Les habitants de Djupagasa ont, en guise des représailles, attaqué, vendredi 06 août, leurs voisins du groupement Djupio, dans la chefferie des Anghals en territoire de Mahagi situé à 200 kilomètres au Nord de Bunia. Le bilan provisoire, selon le chef de la chefferie des Anghals, fait état de deux personnes tuées et trois autres blessées gravement et une maison incendiée.

Ces représailles des Djupagasa ont été organisées le vendredi, jour du marché dans le groupement voisin des Djupio.

Les marchands et acheteurs ont tous été, sans distinction, objet de cette attaque.

Selon le chef coutumier des Anghals, il y a eu deux morts, dont un enfant de trois ans, mort piétiné par les assaillants.

Trois autres personnes ont été grièvement blessées, a-t-il précisé.

Les Djupagasa se vengeaient ainsi contre une attaque organisée la veille par les Djupio.

Au cours cette attaque, ces derniers ont incendié plus de douze maisons des Djupagasa.

D’après l’administrateur de territoire de Mahagi, Christophe Ikando, ces attaques ont continué jusques dans l’après midi.

Selon lui, la police sur place a été débordée par la situation. Le comité local de sécurité a décidé d’y déployer une compagnie des FARDC.

Un calme apparent est revenu dans la région vendredi soir.

Dans l’entre temps l’administration du territoire s’engage à mettre rapidement en place une structure de négociations pour obtenir une cohabitation pacifique des deux groupements.

Selon une étude menée par le programme des Nations unies pour les établissements humains, (Unhabitat), plus de huit cent conflits fonciers ont été répertoriés dans les territoires de Djugu et Mahagi, en Provinciale Orientale, entre le mois de juillet 2009 et mai 2010.

Ces conflits fonciers ont un caractère interethnique.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner