Tshikapa: cinq cas de poliomyélite dans deux zones de santé


La présence du virus sauvage de type I détectée dans deux zones de santé du territoire de Tshikapa

Cinq cas de polio virus sauvage de type I ont été détectés Mukena et Kamonia, dans deux zones de santé du territoire de Tshikapa. Il s’agit des enfants dont l’age varie entre 0 et 5 ans. Une campagne de vaccination a débuté depuis le 10 août.

Le chef d’antenne provinciale de l’OMS/Kasaï occidental, le docteur Honoré Lukunku, a évoqué aussi le cas des enfants paralysés, non encore dénombrés.

Cela est dû, selon lui, à la non-vaccination des enfants suite au mouvement de la population et au contact avec les populations des aires de santé frontalières avec l’Angola.

Les échantillons prélevés sur les cas suspects ont été envoyés à Kinshasa, a expliqué le docteur Honoré Lukunku.

Après examen, on a détecté la présence du virus sauvage de type I, trois cas à Kamonia et deux à Mukena.

Le Docteur Lukunku a précisé:

«Avant la riposte, nous avons commencé par nous réunir avec nos collègues de l’Angola pour pouvoir vacciner le long de notre frontière commune. Et, nous avons utilisé un vaccin très efficace, le vaccin ambivalent. Eux, ils ont commencé à vacciner avec ce vaccin le 5 août. Nous, nous l’avons fait le 10 août. Le retard est dû au fait que le vaccin n’était pas disponible à temps ici.  Parce qu’il devrait venir de Luanda (Angola) à Kamako (RDC).»

La vaccination contre la polio est assurée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et d’autres autorités sanitaires et locales.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner