Walikale: attaques des FDLR et Maï Maï à Mubi et à Seya, 3 morts et des pillages


Le territoire de Walikale au Nord-Kivu

Une coalition des rebelles rwandais des FDLR et Maï Maï Cheka a attaqué, dans la nuit de lundi à mardi 17 août, la carrière minière de Mubi à une vingtaine de kilomètres du chef-lieu du territoire de Walikale et le village de Seya, dans le groupement Bafuna, sur l’axe Goma-Walikale. Trois personnes on été tuées, selon les autorités administratives locales.

Selon les mêmes sources, l’attaque de Mubi,  a débuté vers 1 heure du matin (heure locale) et aurait duré quatre heures.

Le bilan de ces deux incursions fait état de trois morts, deux officiers FARDC et un assaillant brûlé vif ainsi que de sept blessés par balle, dont deux femmes et un enfant de quatre ans.

Selon la société civile, certains blessés graves ont été évacués mardi par la Monusco vers Goma.

Les deux villages ont également été pillés par les assaillants.

Les autorités administratives locales et militaires ainsi que les responsables de la Monusco se sont rendus sur les lieux en vue de  prendre  des dispositions pour sécuriser cette zone souvent cible des attaques des groupes armés.

Ils ont eu une réunion de sécurité présidée par les responsables de l’opération «Amani leo.»

D’après les mêmes sources, la situation était redevenue calme mardi soir.

Cependant, le village Seya s’est vidé de ses habitants.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner