Kindu: détournement des médicaments, 58 agents de l’hôpital général s’expliquent

Cinquante-huit agents de l’hôpital général de référence de Kindu ont justifié, vendredi 20 août, deux cents ordonnances pour des sorties des médicaments prescrits à des malades furtifs. Cette situation a occasionné une perte des médicaments estimée à plus de 4 000 dollars américains entre février et juin derniers.

 

Cette perte a d’abord été dénoncée par le donateur, l’ONG Merlin, puis par l’assemblée provinciale.

Le médecin inspecteur provincial a dû y répondre à une question orale lui adressée à ce sujet lors de la plénière du 06 aout.

Il a instruit  le médecin en chef de zone de santé de Kindu qui a, à son tour, instruit le médecin directeur de l’hôpital général de référence de prendre des mesures disciplinaires contre ces agents.

Parmi lesquels, on compte des infirmiers et des médecins et même le médecin directeur de cet hôpital.

Tous doivent justifier  les ordonnances qu’ils ont signées pour la sortie des médicaments prescrits à des malades qui n’ont jamais existés.

Cette situation a perturbé le climat de travail au sein de cette institution.

Depuis le jeudi 19 aout, certains médecins en colère ont refusé de signer des ordonnances pour livrer les médicaments aux malades de peur d’être soupçonnés de vol.

Le médecin en chef de zone, pour sa part, a appelé ces agents au calme, précisant que cette décision est un acte administratif légal. 

«Tout celui qui est impliqué doit justifier sa part de responsabilité», a-t-il lancé.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner