L’Union pour la nation dénonce l’arrestation et les menaces contre les membres de l’opposition


Le député Clément Kanku©Radio Okapi

Clément Kanku, coordonnateur de l’Union pour la nation, UN, la plate forme de l’opposition a dénoncé vendredi 20 août,  lors d’un point de presse à Kinshasa, l’ arrestation dans le Bas Congo du vice-président du parti politique Bundu dia Mayala. Cet acte traduit, selon lui,  l’enlisement de la démocratie en RDC.

A cette même occasion, les leaders de partis membres de cette plate-forme politique ont déploré les menaces de mort émanant des inconnus, contre le professeur Kalele.

Le député Clément Kanku,  se plaint en ces termes :

« Nous venons dénoncer avec véhémence une cabale autre orchestrée pour neutraliser voire éliminer physiquement certains leaders de l’opposition. Le cas le plus frappant  est celui du professeur Mathieu Kalele Kabila, coordonnateur  adjoint en charge des mines et de reconstruction de l’UN qui reçoit constamment des menaces de mort et des visites suspectes, certainement à cause de ses déclarations médiatiques.»

Clément Kanku cite également le cas d’enlèvement d’un membre du parti politique Bundu dia Mayala dans le Bas Congo. Il dénonce le traitement dont ce membre est victime de la part des agents de l’ordre.

L’UN exige la libération immédiate des membres de Bundu dia Mayala et la poursuite des auteurs de cette violation des droits de l’homme.

Cette plate forme de l’opposition demande également l’ouverture d’une enquête sur les auteurs des menaces proférées à l’endroit de ses membres.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner