Tshikapa: la prison centrale se désengorge


Tshikapa, à 260 kilomètres de Kananga.

La population carcérale de la prison centrale de Tshikap,a à 260 kilomètres de Kananga, au Kasaï-Occidental, est passé de 250 à 150 personnes depuis début août 2010. C’est la conséquence, selon le directeur de cette prison, de la fréquence des audiences du tribunal de grande instance de Luebo qui se tiennent en chambre foraine.

Selon M. Faustin Kalala qui a livré l’information samedi à Radio Okapi, ces audiences se tiennent du lundi à samedi, et ce, du matin au soir.

C’est un grand soulagement pour l’administration de la prison centrale de Tshikapa où la santé d’un grand nombre de détenus étaient dans un état déplorable.

Comme ces audiences  se poursuivent, le directeur de la prison centrale de Tshikapa est convaincu que le nombre de ses pensionnaires, actuellement réduit à 150, baissera encore.

Ce qui désengorge cette maison carcérale.

De son côté, le juge président de la chambre foraine a précisé que sa juridiction ne procède pas à des libérations systématiques des détenus.

Elle tient plutôt compte dans ses jugements, au cas par cas, de l’état de santé et du temps déjà passé en détention.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner