Walungu: la population réclame la levée des barrières illégales


Carte de Walungu

Combattre totalement les éléments FDLR, éliminer les multiples barrières illégales entretenues par des militaires, rendre disponibles des infrastructures carcérales dans le territoire de Walungu, tels sont les principaux besoins de la population de cette entité,  présentés aux membres de la commission parlementaire provinciale Défense et Sécurité. Cette commission s’est rendue à Walungu samedi 11 septembre pour s’enquérir de la situation sécuritaire, des conditions  d’incarcération et de cohabitation entre civils et militaires.

Il s’agit, selon des observateurs, d’un tout premier contrôle parlementaire du genre salué par les habitants.

Sur place à Walungu, la mission s’est entretenue principalement avec tous les acteurs de la société civile sur les problèmes sécuritaires qui restent préoccupants dans ce territoire.

Gyslain Kahasha, président de la société civile,  revient sur les revendications présentées à  la commission :

«Nous avons même soulevé la question de la barrière militaire qui est à  Mushweshwe sur la route nationale afin qu’elle  soit levée. Mais aussi, la militarisation des marchés qui dérange la population. Il s’agit des marchés de Kankinda et de Mugogo où la population se voit ravir des biens, extorquer de tous ses biens après le marché. La population voulait en savoir davantage sur la traque  des FDLR, savoir si l’opération Amani Leo a pris fin ou pas,  puisque pour le moment,  on voit des FDLR entrer dans les villages de Lutunkulu et piller la population au vu et au su des militaires.»

La commission parlementaire Défense et Sécurité s’est engagée devant la population de Walungu,  à soumettre son rapport au parlement provincial afin ce dernier saisisse chacune des autorités concernées par l’un ou l’autre problème évoqué par la population.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner