Walikale: la société civile réclame une conférence sur l’exploitation minière


Le territoire de Walikale au Nord-Kivu

Les représentants des forces vives du Nord Kivu et des partis politiques ont réclamé, mardi 28 septembre à Goma au cours d’une rencontre organisée par l’Institut Sud africain d’éducation  électorale (EISA), une conférence en vue d’un plan d’exploitation minière et de développement du territoire de Walikale, dans la province du Nord-Kivu. D’après eux, cette conférence devrait constituer un préalable à la levée de la mesure de suspension de l’exploitation minière artisanale dans la province du Nord-Kivu.

Alors que certaines autorités évoquent déjà l’éventualité d’une levée de cette mesure dans un avenir proche, la société civile du Nord-Kivu pense que cette décision est précoce.

Son président, Jason Luneno, suggère qu’il y ait avant tout la tenue des journées minières au Nord-Kivu afin d’évaluer la situation et d’envisager des mécanismes qui permettent aux populations de bénéficier des retombées de l’exploitation de ces minerais.

Pendant ce temps, à Kinshasa, le ministre des Mines, Martin Kabwelulu, a ouvert les travaux des experts d’une Commission interministérielle pour la mise en œuvre de la suspension des activités minières dans les provinces du Maniema, du Nord et du Sud-Kivu.

Près de cent participants venant de ces trois provinces et de la Province Orientale devraient aboutir à l’annonce des mesures d’encadrement et d’application de cette suspension sur le terrain jeudi 30 septembre.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner