RDC: controverse autour de la peine de mort


Symboles de la Justice

La communauté internationale a commémoré  dimanche 10 octobre 2010 la 8ème Journée mondiale contre la peine de mort. Comme toujours dans le monde, cette journée relance la controverse entre partisans de cette peine et les abolitionnistes. En RD Congo, ces derniers se basent sur la Constitution du pays, laquelle consacre, en ses articles 16 et 61, le caractère sacré de la vie humaine.

Il faut donc supprimer l’article 5 du code pénal congolais qui est en contradiction avec la loi fondamentale sur cette question, estiment les défenseurs de l’abolition de la peine de mort en République Démocratique du Congo.

Claude Bafwafwa, avocat au barreau de la Gombe, à Kinshasa, est l’un  de ceux qui soutiennent cette thèse:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Les partisans du maintien de la peine de mort ne manquent pas non plus d’arguments pour soutenir leur thèse.

Ils estiment que la peine de mort doit être appliquée justement pour protéger la vie de la communauté.

Selon Me Gustave Mayila, magistrat du parquet, écarter de la société les criminels par la peine de mort serait une façon de garantir le caractère sacré de la vie humaine telle que consacrée par la Constitution.

Donc, la loi pénale congolaise n’est pas en contradiction avec la loi fondamentale, estime de son côté ce magistrat.

Evariste Kazadi, avocat au barreau de Lubumbashi et de Kinshasa-Matete partage aussi ce point de vue. Il pense que l’abolition de la peine de mort dans un pays comme la RDC risquerait d’aggraver la criminalité dans le pays. Il l’a dit dans cet extrait.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.


Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner