Bunia: une vingtaine de présumés contrefacteurs poursuivis par la justice


dollars-americains ©aschkel.info

Le chef de la cité de Bunia a annoncé, pour ce jeudi 21 octobre, la clôture de l’instruction du dossier relatif à l’arrestation d’une vingtaine de pensionnaires de l’hôtel Canadia. Ces derniers ont été arrêtés parce que soupçonnés d’être des contrefacteurs des billets des banques ou de les abriter.

Sur les vingt neuf personnes arrêtées, mardi 19 octobre, seules deux ont été surprises avec de la poudre prétendument utile pour nettoyer des billets de dollars américains, mais aussi avec une dizaine de faux billets de 100 dollars.

D’autres personnes arrêtées, filles et garçons, ont été mises au cachot faute de cartes d’électeurs.

Celles qui ont payé 12 dollars américains, le même jour, ont été relaxées en attendant la suite de l’instruction judiciaire. Celles qui sont encore en détention sont sommées d’acheter des attestations de perte de pièces d’identité, condition préalable pour recouvrer la liberté.

Leur libération est promise pour ce jeudi.

Mardi, le chef de la cité de Bunia a décidé de fermer l’hôtel Canadia. Jusque mercredi dans la soirée, cet hôtel fonctionnait encore.

L’autorité municipale de Bunia et ses policiers avaient assiégé, mardi, l’hôtel Canadia et procédé à l’arrestation de tous ceux qui n’avaient pas des pièces d’identité. C’est au cours de cette descente que les présumés contrefacteurs ont été arrêtés.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner