Mbuji-Mayi: les passagers se plaignent de tracasseries à l’aéroport de Bipemba

Plus de dix sept services publics opèrent dans les installations de l’aéroport de Bipemba à Mbuji-Mayi, capitale du Kasaï-Oriental. Les passagers se plaignent des exigences des services œuvrant à ce poste frontalier. Le gouvernement provincial s’engage à remettre de l’ordre et exige que seuls les quatre services autorisés puissent œuvrer à l’aéroport.

Les passagers se plaignent d’être rançonnés lors du contrôle des documents d’identité et de la fouille des colis à la grande barrière d’accès à l’aéroport.

Certains passagers sont allés se plaindre au gouvernement provincial du Kasaï-Oriental le week end dernier.

Consécutivement à ces plaintes, le ministre provincial de l’Intérieur et de la sécurité a tenu une rencontre avec tous les services actuellement présents à l’aéroport de Bipemba.

Lazare Tshipinda a rappelé que seuls quatre services de l’Etat sont autorisés de fonctionner dans cet aéroport. Il s’agit de :

  • la DGM
  • la DGDA
  • l’hygiène aux frontières
  • et l’OCC, conformément au décret présidentiel en vigueur.

Il ajoute cependant que d’autres services devront d’abord se faire enregistrer à son ministère avant de déployer des agents à l’aéroport.

La même situation de multiplicité des services est décriée à la gare de la SNCC de Muene Ditu, un autre poste frontalier.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner