Fizi: un champ communautaire pour réduire les violences sexuelles


Civils et hommes en uniforme apprennent à se connaître dans un champ communautaire (Photo ECC)

Dans le cadre du projet de réduction des violences sexuelles basées sur le genre initié par  l’Eglise du Christ au Congo (ECC/Meru) en collaboration avec l’ONG Dan Church Aid, les travaux du premier champ communautaire ont été lancés mercredi 3 novembre dans le territoire de Fizi, au Sud-Kivu. Selon les initiateurs de ce projet, les différents réseaux communautaires formés par le projet veulent expérimenter une nouvelle approche pour lutter contre les violences sexuelles basées sur le genre grâce aux travaux champêtres.

Ce champ communautaire vise à  permettre aux femmes et hommes en uniformes de se joindre à la population civile pour labourer, semer et sarcler la terre sur une superficie de trois hectares mise à leur disposition par les autorités  coutumières.

La coordinatrice du projet  violences sexuelles à Dan church Aid, Flore Dionmian a précisé:

«Le fait qu’on viole les femmes, ça peut être le fait que les militaires se sentent rejeter, je veux dire socialement, ou le fait qu’ils sont en guerre. Et quand on voit une personne en tenue militaire, même si c’est un policier qui est appelé à protéger (NDLR: les civils), on a plutôt peur.»

Mais, selon la même source, cette méfiance peut être aussi due à l’ignorance.

Flore Dionmian a poursuivi:

«Ces gens ne savent pas exactement quelle est l’ampleur  de ce qu’ils  font comme violence. Souvent aussi faire mal à l’autre peut provenir du fait de ne pas mieux le connaitre. Ainsi, on essaye de développer une possibilité de cohabitation. Le fait de les mettre ensemble, faire des choses ensemble, passer quelques heures ensemble, amène les gens à se connaitre et de mieux vivre ensemble. Et toute la finalité est de réduire les violences sexuelles.»

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner