Ceni, les femmes réclament davantage de postes

Les organisations féminines,  membres de la société civile congolaise, ont manifesté lundi 15 novembre au palais du peuple à Kinshasa. Dans leur mémorandum déposé au bureau de l’Assemblée nationale, elles protestent contre la sous représentation des femmes sur les listes des candidats au bureau de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).

La revendication des femmes relative à leur représentation au sein de la Ceni est conforme aux dispositions de la loi organique de cette commission, selon le point focal des «forces vives» de la nation congolaise, Aboubakar Bakri: 

«La loi sur la  Ceni, en son article 10 alinéa 2 parle de la représentation nationale dont celle du genre. Curieusement à la lumière des listes présentées par les deux composantes, l’opposition et la majorité présidentielle, à l’Assemblée nationale, c’est seulement l’opposition qui a aligné une femme sur les trois personnes qu’elle devrait présenter.»

Cette proposition de l’opposition politique, selon lui, a réjoui en partie les  défenseurs de droits des femmes.

Aboubakar Bakri a poursuivi:

«Par contre, la liste qui a été présentée par la majorité présidentielle, ils ont vraiment fait fi de cette [exigence] constitutionnelle et légale. C’est ce qui nous a amené, aujourd’hui, à venir dire tout haut ce que les 52% de l’électorat congolais, représentés par les femmes, pensent et leur sentiment d’indignation.»

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner